Pour les moins cultivés d’entre nous 😉 rappelons simplement ici qu’une geste (du latin res gestæ, les hauts-faits) est un ensemble de récits, relatant les hauts faits de personnages illustres…

Et une Geste réussie fut longtemps le meilleur moyen d’avoir bonne réputation, et pas seulement de son vivant…D’où le GESTE ?  Groupement des éditeurs de contenus et services en ligne

De nos jours, sans troubadour ni trompette, mais avec les réseaux sociaux, Twitter et LinkedIn en tête, il est aussi possible pour les professionnels de maitriser leur réputation (A quand d’ailleurs un réseau social corporate dédié aux marques, êtres sociaux et politiques s’il en est…)

Cependant, gardons à l’esprit les 5 règles de la Bonne Geste digitale :

Développer son audience ; inviter ses interlocuteurs IRL, suivre les leaders sectoriels, dialoguer avec ses pairs…Il ne sert à rien de parler face à un réseau clairsemé.

Positionner sa personnalité ; sous la forme d’une charte éditoriale, et poser un contrat de lecture avec son audience.

Echanger plutôt que pérorer ; fini le temps des chansons de geste du troubadour solitaire, place aux agoras numériques. Le dialogue est social, le monologue est TEdx.

Lancer les sujets ; plutôt que de réagir aux débats existants.

Surveiller. Pour pouvoir réagir rapidement, quitte même à créer le contre feu nécessaire pour déplacer le débat.

Geste à l'ancienne...
Geste à l’ancienne…