Annoncé en février 2015, l’accord entre Google et Twitter est à suivre de près, et pour cause, vos tweets pourraient désormais se retrouver dans les résultats de recherche de Google, en temps réél.

Un accord de ce type avait été conclu entre 2009 et 2011 entre les deux géants du web mais sans donner de suite, notamment à cause du choix de Google de se concentrer sur la réussite de son propre réseau social, Google +. Mais cette fois-ci, l’accord est bien signé, et les deux sociétés y voient chacune des avantages non négligeables.

Pour Google, c’est l’opportunité de faire apparaître des tweets en temps réel dans ses résultats de recherche et d’élargir encore la quantité de contenu proposé à ses utilisateurs. Pour Twitter, c’est une méthode radicale et efficace pour acquérir de nouveaux utilisateurs, objectif important de la firme puisque la diminution du nombre de nouveaux « twittos » impacte directement ses investissements (+5,8% au premier semestre 2014 contre +1,4% au dernier semestre 2014). [A lire à ce sujet, Twitter for the Masses, la nouvelle page d’accueil de Twitter pour les non inscrits].

Alors, qu’est-ce qui va changer ?

Pour l’instant, l’algorithme de Google n’est pas révélé. Cependant, cela ne semblerait pas réaliste que le moteur de recherche puisse référencer l’intégralité des tweets. Les 3 principaux leviers succeptibles de jouer en votre faveur seraient votre nombre de followers, les interactions suscitées par le tweet en question et le nombre de liens pointant vers votre compte et votre tweet. Finalement, plus votre tweet est pertinent, plus il va susciter d’engagement, et plus il aura de chance d’être référencé.

Plus que jamais, il est crucial de soigner vos tweets en optimisant les mots clés, les mentions, les visuels (qui suscitent le plus d’engagement sur les réseaux sociaux) et la qualité du contenu publié.

Cette nouvelle dynamique est une réélle opportunité dont les entreprises et les dirigeants vont bénéficier pour élargir leur audience et gagner en influence sur le web. C’est un véritable outil sur lequel s’appuyer pour optimiser sa e-réputation et affirmer son statut d’expert sur un sujet particulier. Cela signifie également qu’il faut désormais redoubler de vigilance quant aux « bad buzz » car eux aussi vont prendre de l’ampleur.

Si vous hésitiez encore de l’intérêt de maitriser Twitter pour la digitalisation de votre entreprise, cette nouvelle donne est certainement le meilleur argument pour vous convaincre. « Je tweete donc je me référence ».