Snapchat est une application mobile crée en 2011 par des étudiants de l’université de Standford, en Californie.

Elle permet d’envoyer et de recevoir des « snaps », qui sont des photos et des vidéos pouvant être visualisées par le destinataire pendant une durée maximale de 10 secondes avant d’être effacées de son application et des serveurs de Snapchat.

Une autre fonctionnalité de Snapchat offre à l’utilisateur la possibilité d’ajouter des snaps à sa « story ». Au lieu d’être envoyés directement à un contact puis effacés, les snaps vont alors être disponibles pendant 24 heures sous forme d’un récit où tous les snaps ajoutés se suivent. Chaque contact de l’utilisateur pourra alors visionner sa story dans la rubrique du même nom de l’application. Selon Snapchat, le concept de « story » honore la vraie nature du storytelling, dans un ordre séquentiel, avec un début, un milieu et une fin.

Le concept de l’application, ingénieux et novateur, a porté ses fruits.

Début 2015, les utilisateurs de l’application génèrent 700 millions de photos et de vidéos par jour, ce qui prouve son utilisation massive et l’intérêt qu’ont communicants et marketeurs à l’utiliser. La question est de savoir pourquoi et comment. L’un des objectifs souvent mis en avant par les annonceurs et les communicants dans la recherche du média idéal est de capter l’attention du consommateur de manière efficace. Cela se résume souvent à une création originale sur la forme ou à un contenu adapté à la cible.

Snapchat offre quelque chose de nouveau par rapport aux autres médias digitaux : l’éphémère.

L’utilisateur portera en effet beaucoup plus d’attention sur un message dont il sait le contenu limité dans le temps. Et l’élément primordial de toute campagne de communication est d’être « attention-grabbing », bref d’attirer l’attention.

Alors comment les marques et les organisations peuvent utiliser Snapchat. A l’heure actuelle, un usage institutionnel reste limité. Cependant, les exemples donnés par des marques de grande consommation peuvent ouvrir des pistes à une utilisation plus corporate de l’application. Grâce notamment à la mise en place des « sponsorised stories » (story sponsorisé par une marque), Snapchat offre aujourd’hui aux marques un outil de communication instantané et engageant. Qui plus est, les marques peuvent poster sur leurs réseaux sociaux habituels leur identifiant pour inciter leur public à les ajouter sur Snapchat et donc visualiser leur contenu original, comme des offres exclusives, du live event, des interviews, etc.

Par exemple, Dior s’est servi des sponsorised stories en mai 2015 pour promouvoir le lancement de sa nouvelle collection ‘Cruise’ au Palais Bulles de Pierre Cardin sur la Côte d’azur. Les utilisateurs de Snapchat du monde entier pouvaient visualiser la story, tout en étant libre de la masquer de leur application.

Les marques souhaitant inviter leurs communautés à les ajouter sur Snapchat utilisent donc leurs réseaux sociaux habituels ; comme ici le Fast-Food américain Taco-Bell, sur Twitter :

Snapchat est un support digital intéressant dans le cadre de campagnes promotionnelles ou institutionnelles. Le live-event et le backstage sont des éléments clefs de l’intérêt du grand public pour les story de marques.

L’application se révèle utile dans le cadre d’un engagement des publics plus efficace. La communication interne évolue toujours, et le choix des canaux de communication est plus primordial que jamais. Nous nous éloignons de plus en plus du « one-size-fits-all » (un même support de communication pour tous) pour aller vers des outils permettant une communication plus personnalisée. Snapchat répond très bien à ce critère. Elle permet au message d’être livré d’une manière informelle et visuelle – générant de la diversité, cruciale dans toute approche de communication.

De plus en plus de professionnels des ressources humaines anglo-saxons estiment que les entreprises bénéficieraient d’une transition d’outils de communication interne vieillissant et stériles comme les boites de messagerie classiques vers des outils pouvant permettre la diffusion de contenus plus engageants. Cette théorie est soutenue par le développement croissant du UGC (user generated content, contenu généré par les utilisateurs), provoqué par la multiplication des médias sociaux et participatifs. Promouvoir ou humaniser la marque sont des stratégies auxquelles Snapchat est parfaitement adaptée.

A l’heure actuelle, l’application est principalement utilisée par les adolescents et jeunes adultes, dans un cadre privé. En effet, quand il s’agit de contenu internet mobile, les jeunes sont les principaux producteurs de contenu, donc génèrent le gros du trafic. Cependant, l’adoption du smartphone et des pratiques qu’il génère est grandissante, et ce dans toutes les tranches d’âge. Si le smartphone est utilisé par tout le monde, le besoin de supports de communication en temps réel novateurs comme Snapchat va devenir évident pour tous, autrement dit l’application va se démocratiser comme Facebook ou Twitter l’ont fait avant elle.

Snapchat a un réel potentiel en tant que vecteur de communication engageant et polyvalent, le temps nous dira si l’application est capable de faire la différence face aux grands médias sociaux tels que Twitter et Facebook.