Adeptes ou non des liens raccourcis via les plateformes goo.gl, bit.ly ou encore ow.ly, cette information peut vous intéresser.

L’annonce est tombée le 30 mars 2018, c’est la fin de goo.gl

À partir du 30 mai, le service de rétrécissement de liens de Google sera hors service. Rassurez-vous, les liens déjà raccourcis via ce site seront toujours effectifs. Quant aux données analytiques sur les performances de vos liens, vous y aurez accès jusqu’en mars 2019.
Google a expliqué la raison de ce choix : la concentration de ses efforts sur sa nouveauté, les liens dynamiques.

Des liens dynamiques adaptés à notre utilisation grandissante d’applications

Comme d’habitude, nos usages évoluent et Google s’y adapte (ou est-ce l’inverse ? 🧐). En moyenne, 342 000 applications sont téléchargées en 60 secondes dans le Monde (Social Me More 2018). Pour faire le lien entre nos navigateurs web et nos applications mobiles fétiches, Google nous propose les « Firebase Dynamic Links », autrement dit, des liens URL dynamiques et intelligents qui permettent de diriger les utilisateurs directement dans n’importe quelle partie d’une application.

L’avancée technologique ? Le lien dynamique fonctionne même si vous utilisez l’application pour la première fois.

Car oui, cela nous est tous arrivés. Rappelez-vous de ce lien sur lequel vous avez cliqué pour lire un article et qui vous a redirigé vers une application du store. Frustrant ? Et pourtant, l’envie de lire l’article vous travaille et vous jouez le jeu. Vous téléchargez l’application et, deuxième obstacle à franchir, vous vous créez un compte. Malheureusement, pas de récompense à l’arrivée. Vous vous retrouvez face à la page d’accueil, sans aucun indice pour retrouver le dit article. Et ça, Google ne vous le souhaite pas ! Les liens dynamiques sont LA solution et sont gratuits, « free forever ».

Service rendu aux utilisateurs ou tour de force pour encourager le règne des applications ?

On se demande pourquoi Google, en annonçant l’arrêt du goo.gl en profite pour promouvoir les liens dynamiques. Comme si tous les producteurs de liens avaient des applications à leur actif… Les liens courts seront-ils bientôt défavorisés par les algorithmes de Google ? Serons-nous tous obligés de passer par la création d’applications pour maintenir nos audiences ? Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *